Accueil > Maigrir sainement et efficacement > Maigrir autrement > Gastroplastie : chirurgie nutritive contre l’obésité

Gastroplastie : chirurgie nutritive contre l’obésité

Gastroplastie contre l'obésité

La gastroplastie ou pose d’anneau gastrique est une méthode efficace pour lutter contre l’obésité. Conseillée chez les personnes atteintes d’obésité morbide, la gastroplastie sollicite l’entière implication du patient.

Gastroplastie : de quoi s’agit-il ?

La gastroplastie consiste à placer un anneau autour de l’estomac, dans sa partie supérieure. Un petit réservoir de nourritures est ainsi formé. Auparavant, la technique de l’agrafage vertical était très utilisée. Cela consiste à fabriquer le petit réservoir d’aliments avec des agrafes plantés dans l’estomac. Cette opération nécessite trois jours d’hospitalisation et laisse une petite cicatrice au niveau du sternum. La gastroplastie par agrafage vertical n’est toutefois plus pratiquée à cause de son taux d’échec élevé à long terme.

La pose d’anneau gastrique se fait désormais avec un anneau en silicone ajustable, placé autour de l’estomac sans le perforer. Cet anneau divise l’estomac en deux compartiments, comme un sablier. Cette technique est innovante puisque l’anneau peut être gonflé et dégonflé selon les besoins du patient. L’anneau est gonflé pour serrer l’estomac et dégonflé pour l’effet inverse. Le gonflage de l’anneau se fait par le biais d’une chambre d’injection de titane posée sous la peau. Elle est reliée avec l’anneau par un tuyau en silicone. Ne blessant pas l’estomac, cette opération est peu douloureuse. De plus, elle ne requiert pas d’incision sur l’abdomen grâce à des outils spécifiques. Par ailleurs, cette technique est plus efficace puisque l’anneau est réglé en fonction des besoins de chaque patient.

Gastroplastie : une opération lourde à essayer après une longue réflexion

La gastroplastie ou pose d’anneau gastrique est perçue comme une méthode miracle contre l’obésité. Ce n’est pourtant pas le cas. Avant d’opter pour cette alternative, le patient doit prendre le temps d’y réfléchir mûrement. La gastroplastie est, en effet, fortement déconseillée pour les cas de comportements alimentaires instables. L’opération est ainsi proscrite en cas de boulimie, de dépression sévère ou d’autres troubles de ce type. En tout cas, s’informer largement est obligatoire avant de prendre une telle décision. Parfois, le patient sera invité à discuter avec un psychologue.

Le comportement alimentaire change complètement après la pose d’un anneau gastrique. L’alimentation journalière est limitée à trois repas sans grignotage. De plus, avec la sensation de satiété qui survient rapidement, la quantité d’un repas est sensiblement réduite. Pour faciliter la digestion, le patient apprend à bien mâcher les aliments et à manger très lentement. Si ces précautions ne sont pas respectées, il y a des risques de régurgitations parfois sanglantes.