Accueil > Régime et alimentation pour maigrir > Alimentation saine > Grignotage : comment dissocier la faim de l’envie de manger n’importe quand (...)

Grignotage : comment dissocier la faim de l’envie de manger n’importe quand ?

grignotage

Le grignotage, voilà un phénomène dont nous avons du mal à nous défaire. Même pendant un régime, certains ne peuvent pas s’empêcher de manger une barre chocolatée ou trois boules de glace sans forcément avoir faim. Apprenez à distinguer la faim de l’envie de grignoter !

La faim est physiologique

Il faut s’alimenter pour pouvoir vivre et être en bonne santé. Nous ressentons la faim lorsque nous avons besoin de manger. C’est par exemple le cas à l’approche de l’heure du déjeuner, lorsque le ventre gargouille. On peut alors dire qu’on a le ventre vide et qu’on a besoin de manger. Les aliments que l’on consomme nous apportent des calories. Et ce sont ces calories qui sont transformées en énergie. Une fois cette énergie épuisée, notre instinct reprend le dessus et notre cerveau nous dicte que nous avons de nouveau faim.

Grâce à trois repas équilibrés répartis dans la journée, nous arrivons à combler le besoin physiologique qu’est la faim. C’est d’ailleurs pourquoi l’on recommande toujours un petit déjeuner complet et copieux. Ainsi, on peut résister à l’envie de grignoter jusqu’au déjeuner. Entre deux repas, le corps puise de l’énergie dans le stock de graisses cumulées au cours du repas précédent. Si on respecte la règle de trois repas variés et équilibrés par jour, sans grignoter entre les repas évidemment, on ne risque pas de grossir.

Le grignotage est davantage une envie qu’un besoin

Beaucoup croient qu’ils grignotent pour compenser leur faim. Or c’est faux ! Grignoter est plutôt une envie. Même si le corps ne ressent pas vraiment la faim, l’envie de grignoter peut survenir à tout moment. C’est cette mauvaise habitude qui favorise les kilos en trop. Ce n’est plus le ventre qui est en cause, mais le « cerveau des émotions ».

Souvent, nous avons l’habitude de grignoter pour compenser un manque émotionnel. C’est notamment le cas quand nous sommes tristes après une rupture par exemple. On pense trouver refuge dans la nourriture tout en se persuadant que l’on a faim. Très vite, les kilos s’installent. Pour se défaire de cette habitude, il est parfois préférable de consulter un thérapeute. Il vous aidera à identifier la vraie cause du grignotage incessant et vous apprendra à mieux gérer vos émotions.