Accueil > Régimes minceur > Santé > Limite d’un régime minceur : la méthode macrobiotique à la loupe

Limite d’un régime minceur : la méthode macrobiotique à la loupe

Rappel de ce qu’est le régime macrobiotique

Le régime macrobiotique est un mode d’alimentation initié par le japonais Georges Ohsawa. Actuellement très connue dans le monde occidental, cette méthode est surtout considérée comme une manière de vivre et non un simple régime. Son principe est de respecter l’équilibre entre le Yin et le Yang des aliments. En effet, la macrobiotique considère les aliments telle une énergie variable. Il y aurait d’un côté les aliments riches en énergie positive (Yin), d’un autre ceux qui sont riches en énergie négative (Yang). A titre d’exemple, les aliments classés Yin sont les suivants : le lait, le thé, le café ; ceux classés Yang sont : la viande, le poisson, le fromage, l’œuf. Ainsi, dans ce régime on met la priorité sur la consommation d’aliments dont l’énergie contenue se situe entre les deux pôles (Yin et Yang). En pratique, le régime macrobiotique s’apparente à un régime végétarien strict. Effectivement, la principale alimentation dans le régime se rapporte aux céréales, puis aux légumes, aux légumineuses, aux fruits. Seuls ces aliments sont autorisés, car leurs énergies permettraient l’équilibre du Yin Yang. De plus, le régime insiste sur la consommation des fruits de saison et du terroir. Grâce à cet équilibre, le régime macrobiotique assure la santé, la longévité, la perte de poids, mais aussi la préservation l’environnement.

Limites et risques du régime macrobiotique

Malheureusement, le régime macrobiotique serait considéré par les chercheurs comme un régime trop extrême en raison de sa difficulté. Effectivement, préserver l’équilibre entre le Yin et le Yang reviendrait à se souscrire à une alimentation très stricte. Entre autres, ce régime présente plusieurs carences en matière de calcium, de magnésium, de protéine, de vitamines. Des minéraux indispensables pour le bon fonctionnement de l’organisme. Ainsi, lors de ce régime, force est de constater une perte considérable de la masse musculaire. Aussi, une alimentation s’inspirant d’un tel régime est fortement déconseillée chez les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et les personnes malades. Particulièrement, chez les enfants et les adolescents, une telle alimentation provoquerait le rachitisme, un ralentissement de la croissance et un retard sur le développement intellectuel en raison du manque de protéines et de laitage. Chez la femme enceinte, ces lacunes nutritionnelles auraient des répercussions sur le bon développement du fœtus et entraineraient des complications par la suite. Par ailleurs, les sujets présentant une maladie cœliaque sont aussi exclus de la macrobiotique puisque la principale source d’alimentation est constituée de céréale. Finalement, le régime macrobiotique permettrait de gagner du poids, au lieu de produire l’effet inverse, à cause de la consommation excessive de céréales.