Accueil > Exercices et perte de poids > Physiques > Quelles activités physiques pratiquer pour combattre la rétention d’eau (...)

Quelles activités physiques pratiquer pour combattre la rétention d’eau ?

sport

À part les remèdes classiques, comme la réduction du sel dans les plats, les massages ou la consommation de protéines, il est important de pratiquer des activités physiques régulièrement. Marche, gymnastique, natation, aquabyking, aquagym… à vous de choisir selon vos envies et vos capacités !

La natation, le sport par excellence

Sport complet, la natation est recommandée contre la rétention d’eau. Elle fait travailler tous les muscles du corps et aide à développer l’endurance. L’efficacité et la puissance du cœur augmentent. De plus, elle améliore la circulation si elle est pratiquée de façon régulière, à raison de 3 séances de 30 minutes par semaine. Le plus, c’est de mettre des palmes de temps en temps pour travailler les jambes. L’eau permet de rafraîchir et de masser les membres gonflés. Elle réduit les risques de maladies cardio-vasculaires. La natation agit également sur le mental, car elle procure détente et bien-être.

La marche à pieds

Elle est conseillée pour tous et il n’existe aucune contre-indication, car c’est une activité douce. Elle n’exige aucune condition spécifique ou entraînement particulier. Quelques minutes de marche permettent d’améliorer la circulation sanguine des membres inférieurs et de renforcer le muscle cardiaque. La circulation veineuse des jambes, les membres inférieurs ou les fesses sont musclés. Si possible, pratiquez la marche pendant une demi-heure par jour avec des chaussures adaptées qui favorisent le retour sanguin. N’oubliez pas de combiner cette activité avec des séances de gymnastique pour alléger les articulations, mais sans trop forcer.

L’aquabiking

La combinaison des bienfaits du vélo et de l’eau est intéressante. Le principe consiste à pédaler pendant 45 minutes sur le rythme d’une musique entraînante. Il ne faut pas hésiter à changer de position ou faire des accélérations. Tout le monde peut pratiquer l’aquabiking, car les appareils sont équipés d’un système qui permet d’adapter la difficulté aux capacités. Ce sport tonifie les muscles des fesses, des cuisses et des mollets. La circulation sanguine est s’améliore aussi, car le fait de pédaler dans l’eau permet d’atténuer les sensations de jambes lourdes. Les risques de blessures sont minimes étant donné que l’effet d’apesanteur limite la pression sur les articulations et le dos.