Accueil > Régime et alimentation pour maigrir > Conseils et astuces > Réponses concrètes à quelques questions minceur récurrentes

Réponses concrètes à quelques questions minceur récurrentes

Cymbeline Paris, au service des mariées modernes

Cymbeline est une entreprise familiale gérée par trois sœurs professionnelles de la mode. Soucieuses de révolutionner l’univers de la mode, elles ont combiné leurs connaissances de manière à satisfaire les jeunes fiancées au-delà de leurs attentes. Ainsi, dans cette optique de changement et d’ère nouvelle, les stylistes ont orienté leurs collections vers l’originalité de leurs créations. Pour y arriver, elles ont concilié leur talent dans le domaine de la haute couture avec la précision et l’efficacité des technologies modernes.

La collection Cymbeline met en exergue le style et le savoir-faire de ces grands designers. En effet, ces derniers n’ont pas hésité à faire preuve de glamour et d’audace tout en gardant le côté classique de chacune de leurs créations. Ainsi, les robes confectionnées par ces spécialistes de la haute couture attirent l’intérêt sur leurs détails bien réfléchis, la qualité des matières utilisées ainsi que la prise en compte de la tendance qui est un élément majeur dans le choix d’une robe de la future mariée.

Cymbeline Paris, la collection 2011

La collection 2011 de robes de mariées signée Cymbeline est composée de plusieurs créations dont les détails sont incroyablement raffinés. La robe Egerie ira à merveille à une souhaitant attirer le feu des projecteurs, avec son dos nu audacieux. Le dénudé, avec son style glamour, mets en valeur la taille fine de la jeune femme et dévoile une grande partie de son dos sans pour autant être vulgaire ni indécent. Le modèle écru, qui est une minirobe cintrée, est aussi dans l’air du temps. Il est pourvu d’une traine sur le côté droit, d’une dentelle sur le bord de la jupe ainsi que de deux fleurs fabriquées dans le même tissu que la robe.

La collection propose également des chefs-d’œuvre des plus sophistiqués, parmi lesquels le modèle Essentia. Deux tissus différents ont été nécessaires pour réussir l’ouvrage. Le bustier est monté avec de l’organza brodé, et la jupe est faite avec une voile. Le modèle est constitué d’un décolleté sans manches, d’un dos assez dénudé, et composé de rubans entrelacés de façon à former des croix, et enfin d’une jupe volumineuse en étage. La robe Eriell, quant à elle, est pourvue d’un décolleté asymétrique ainsi que d’une jupe à deux longueurs : courte vers le centre et long vers les deux extrémités. Cette touche originale donne à ce modèle une touche sensuelle et très tendance.