Accueil > Maigrir sainement et efficacement > Maigrir autrement > Mâcher pour perdre du poids !

Mâcher pour perdre du poids !

Mâcher

De nombreuses recherches et travaux ont prouvé que la mastication jouait un rôle-clé pour la perte de poids. Toutes les explications.

Mâcher et manger lentement...

Si tous les nutritionnistes conseillent de manger équilibré, ils mettent aussi l’accent sur deux autres points importants : la mastication et le temps passé à table. En effet, il faut au moins 20 minutes à l’estomac pour se sentir rassasié. Or, si on mange vite, l’estomac ne suit plus et le cerveau reçoit de faux signaux de faim. Ainsi, la personne sera poussée à manger, alors qu’en réalité, elle n’a plus faim. Pour éviter cela, il est recommandé de s’installer à table pour manger, et rester le plus longtemps possible. Manger dans le calme en se focalisant sur le repas aiderait beaucoup dans le processus de perte de poids. Il faut éviter de faire simultanément une autre activité lors des repas, car cela pousserait à plus manger, donc inévitablement à prendre du poids.

Mâcher, tout un art...

Les bienfaits de la mastication sont connus depuis longtemps, plus précisément depuis 1903. Le docteur Fletcher avait mis en exergue que le fait de mâcher consciencieusement les aliments aidait à perdre du poids, ou au moins permettait de le maintenir. Mais comment cela s’explique-t-il dans la pratique ? Tout simplement, car la mastication permet d’augmenter la durée du repas, et l’estomac se remplit progressivement. Résultat, il envoie un message de satiété au cerveau. Ce dernier va libérer un neurotransmetteur, l’histamine qui va déclencher le signal de satiété. Il faut donc savourer les repas lentement, et prendre son temps. Ces études sur la mastication ont développé un nouvel index, l’index masticatoire des aliments.

Mâcher, c’est important

Or, les aliments disponibles aujourd’hui ont déjà subi une série de transformations. Ils sont qualifiés de « mous », c’est-à-dire qu’ils ne sont pas assez denses pour pouvoir être mastiqués. Consommer régulièrement des compotes ou des purées mêmes « light » ne favorise pas la perte de poids. Et ce qui est le plus inquiétant, c’est que les gens ont oublié de mâcher, avec l’abondance de la nourriture toujours plus grasse et molle. Il faut donc introduire des aliments durs et denses afin de réactiver le mécanisme de mastication. Les légumes frais et les fruits sont une très bonne alternative. Un autre avantage de ces aliments à haut index masticatoire est qu’ils réduisent le risque de développement des caries, et qu’ils gardent le cerveau jeune plus longtemps !