Accueil > Exercices et perte de poids > Stretching > Maigrir avec le Qi Gong

Maigrir avec le Qi Gong

Qi Gong

D’origine chinoise, le Qi Gong est une série d’exercices qui permet de perdre du poids. Faisons un tour d’horizon sur le Qi Gong, une autre façon de mincir et de maintenir un poids stable.

Les principes du Qi Gong

Pratiqué pour la première fois par les Chinois, le Qi Gong part du principe selon lequel l’être humain peut avoir une action sur son métabolisme et par la même occasion, sur son corps. Pour ce faire, le Qi Gong propose un enchaînement de mouvements qui permet d’agir sur le fonctionnement énergétique du corps. D’ailleurs, le terme Qi qui se prononce comme Tchi peut être traduit en français par « énergie », tandis que « Gong » signifie « travail régulier ». Concrètement, le Qi Gong favorise la perte de poids dans la mesure où les exercices permettent l’élimination et le nettoyage de l’organisme de l’intérieur. A l’élimination des graisses et des toxines s’ajoutent donc les dépenses énergétiques que l’on fait au cours des exercices Qi Gong, ce qui justifie son efficacité sur l’amaigrissement et/ou le maintien d’un poids stable.

Qi Gong : l’exercice d’ouverture

Le Qi Gong comporte deux séries d’exercices, la première s’appelant « exercice d’ouverture » et la seconde « exercice de fermeture ». Logiquement, on commence par l’exercice d’ouverture qui se pratique en position debout, les pieds parallèles et écartés de la largeur des épaules. Ensuite, on pose les mains croisées sur le nombril tout en imaginant une énergie parcourir le ventre à chaque fois qu’on inspire. Après avoir répété le mouvement 20 fois, on effectue un mouvement circulaire avec les bras. Pour cela, on part du nombril, les mains orientées vers le sol. Puis, une fois les mains arrivées au front, il faut les ouvrir latéralement jusqu’à leur retour sur le nombril. A refaire 30 fois.
Qi Gong : l’exercice de fermeture
En gardant la même posture, on pose les mains sur le nombril. Au lieu de suivre un mouvement circulaire comme pour le cas du premier exercice, les mains se séparent l’une de l’autre comme si un ballon qui gonfle progressivement les écartait. Toujours en imaginant un ballon fictif, on le soulève à la hauteur de la poitrine. Ensuite, on resserre les mains et on les rouvre aussitôt, comme poussées par un ballon. Pendant l’enchaînement, on inspire pendant que les mains se séparent et on expire quand elles se rejoignent (en imaginant que le ballon se dégonfle).Les deux mouvements sont à alterner en les effectuant 15 fois.