Accueil > Régimes minceur > Express > Régime CSIRO : pour une perte de poids rapide

Régime CSIRO : pour une perte de poids rapide

Régime CSIRO

Inventé par un chercheur australien, le programme alimentaire CSIRO ou « Total bien-être » s’inspire des régimes protéinés. Voici ce qu’il faut savoir sur le régime CSIRO.

Le principe du régime CSIRO

Le régime CSIRO découle des travaux de recherche effectués par Peter Clifton, un chercheur australien au sein de CSIRO. Basé sur le même principe que les régimes protéinés, le régime CSIRO ou « Total bien-être » préconise l’augmentation de la consommation de protéine. En effet, les protéines animales doivent représenter 35% de l’alimentation si le taux conseillé est de 15% normalement. Aussi, les viandes seront au menu, qu’il s’agisse de viande de bœuf, d’agneau ou de volaille. En revanche, il faut réduire l’apport en lipides et en glucides, ce qui implique la diminution de la consommation des féculents et des sucres, sous toutes leurs formes.

Les avantages du régime CSIRO

Le régime « Total bien-être » donne des résultats encourageants dans la mesure où il permet une perte de poids rapide. Le programme CSIRO est un excellent moyen de perdre les kilos superflus en un temps relativement court, il peut donc être à la base d’un changement d’hygiène alimentaire. Facile à suivre, le régime CSIRO offre une variété de menus et de recettes qu’on peut consulter dans le livre « The CSIRO total wellbeing diet" de Peter Clifton & Manny Noakes. Vendu à 500 000 exemplaires en Australie, ce livre contient tout ce dont on a besoin pour réussir le régime CSIRO.

Les inconvénients du régime CSIRO

Comme tout régime permettant une perte de poids rapide, le régime CISRO n’est pas sans risque de reprise de poids. En effet, la reprise de poids et l’effet yoyo sont presque inévitables à l’arrêt du régime, on peut même perdre des kilos pour reprendre le double si on ne fait pas attention à l’alimentation. Or, la frustration engendrée par l’interdiction des féculents et des graisses peut amener à la compensation excessive des aliments interdits après le régime, ce qui induit inévitablement une reprise de poids. Par ailleurs, le coût des ingrédients nécessaires proposés au cours de ce régime s’avère élevé.