Accueil > Régimes minceur > Santé > Régime anti-rétention d’eau : pour un ventre plat

Régime anti-rétention d’eau : pour un ventre plat

Régime anti-rétention d'eau

Un ventre bien rebondi n’est pas toujours le résultat d’une prise de poids et de l’augmentation de la masse graisseuse. Vous pouvez également être victime d’une rétention d’eau trop importante. En effet, la circulation de l’eau dans le corps peut être déréglée par plusieurs facteurs internes et externes. Un régime anti-rétention d’eau s’impose donc.

Qu’est-ce que la rétention d’eau ?

Tout d’abord, il faut rappeler que le corps humain est composé à 60% d’eau. Cet élément est vital pour la survie de notre organisme dans la mesure où il est présent aussi bien dans le sang, les organes et les muscles. Ainsi, le corps se déshydrate en son absence et gonfle quand il y en a trop. Mais ces deux phénomènes n’arrivent que lorsqu’un dérèglement hormonal survient. En effet, une allergie, un déséquilibre alimentaire et/ou la prise d’antihypertenseurs ou d’anti-inflammatoires troublent tout le système. Par conséquent, le ventre gonfle comme si la personne avait pris du poids. En fait, c’est l’eau retenue en trop grande quantité par le corps qui en est responsable. Ainsi, il faut passer par un régime spécial modifiant les habitudes alimentaires pour retrouver un ventre plat.

Comment reconnaître une rétention d’eau ?

Le phénomène de rétention d’eau est presque exclusivement féminin puisque 95% des femmes en sont victimes au moins une fois dans leur vie. Pour simplifier, il y a rétention lorsque le corps contient plus de 65% d’eau. Or il est assez ardu de la diagnostiquer. De ce fait, il faut se référer aux effets qu’elle a sur le corps. Ainsi, il y a rétention d’eau quand les chevilles sont enflées, quand des douleurs se font sentir au niveau des reins, quand les régimes amaigrissants à répétition ne permettent pas de perdre du poids au-dessous de ce seuil ou quand le poids de l’individu varie durant la même journée. Si la personne observe au moins deux de ces faits, la rétention d’eau est effective. Sachez tout de même qu’un avis médical est toujours conseillé avant de prendre une décision.

Les trois étapes du régime

Le régime antirétention d’eau se déroule en trois étapes : la suppression des aliments favorisant la rétention d’eau, le test des produits qui provoquent la ou les allergies et leur contrôle à long terme. Pour la première étape, il est recommandé de connaître les aliments « ennemis » tels que les aliments diurétiques, les sucreries, les aliments salés, l’alcool et les graisses saturées et de favoriser les céréales complètes, les légumes et les fruits. La deuxième étape dure quatre semaines dont l’objectif est d’identifier les aliments susceptibles d’être à l’origine de la rétention d’eau. De semaine en semaine, le blé , les produits laitiers, les œufs et la levure se succéderont. Enfin la troisième étape, la moins stricte est la feuille de route qu’il faudra suivre pour reconnaître et éviter les aliments « ennemis ».