Accueil > Régimes minceur > Progressif > Régime volumétrique, pour maigrir sans s’affamer !

Régime volumétrique, pour maigrir sans s’affamer !

Régime volumétrique

Si « régime » rime souvent avec sensation de faim, ce n’est pas le cas pour le régime volumétrique qui met l’accent sur la densité énergétique des aliments et non sur la quantité.

Les principes du régime volumétrique

Le régime volumétrique repose sur le principe selon lequel les aliments n’ont pas la même densité énergétique. En effet, certains aliments ont une valeur énergétique supérieure à d’autres, ce qui fait qu’ils apportent plus de calorie et donc plus de poids. Pour maigrir, il suffit de trouver les bons aliments, idéalement ceux à faible densité énergétique tels que les aliments riches en eau et en fibres (légumes, fruits, laitage maigre). En plus de leur indice calorique faible, la nourriture riche en eau et en fibres procure la sensation de satiété. De toute façon, ces aliments peuvent être consommés en grande quantité. A cheval entre les aliments à forte densité (ceux riches en gras et/ ou en sucre) et les aliments à faible densité énergétique, les aliments à moyenne valeur énergétique, notamment les produits céréaliers, les œufs, les volailles et les viandes maigres, peuvent être consommés au cours du régime mais avec modération.

Le déroulement du régime volumétrique

Le régime volumétrique se déroule en trois temps. Pendant les trois premières semaines, on ne doit manger que les aliments à faible densité énergétique matin, midi et soir : c’est la phase intensive. La quantité n’est pas délimitée, on peut en prendre autant qu’on veut jusqu’à ce sentir rassasié. Après la phase intensive, on passe à la phase transitoire qui dure 2 semaines. Si la perte de poids était rapide pendant la phase 1, elle est modérée dans la phase 2. Il est permis d’introduire des aliments à moyenne densité énergétique pendant la phase transitoire mais seulement pour un repas sur 3 au cours de la journée. Les 5 semaines des 2 premières phases écoulées, on passe à ce qu’on appelle la « phase stabilisante » qui doit être adoptée comme mode de vie. Les aliments à basse densité énergétique doivent être privilégiés en constituant exclusivement au moins un repas sur 3. Pour les 2 autres, pensez à jongler entre les repas à moyenne et à forte densité. En tout état de cause, il est très important de boire au moins 1,5 litre d’eau toute la journée.